bandeau-grand-histoire

Histoire

 

L'histoire débute en 1988. Jean-Noël Bousquet acquiert 24 hectares et s'installe en cave particulière c'est la naissance de Grand Moulin. Il bascule dans la catégorie des vignerons indépendants.  Cette cave se situe au bord de l'Orbieu, sur le site d'un ancien moulin à eau.

 Très enthousiaste à ses débuts, Jean-Noël Bousquet a failli déchanter devant les difficultés inhérentes à toute entreprise. Mais la première médaille d'or acquise aux Sélections Mondiales de Montréal en 1994 lui donne un sacré coup de fouet et le voilà reparti plein d’entrain. Il utilise alors sa signature pour la première fois sur ses bouteilles ...

Il investit aussi d'importantes sommes dans l'aménagement d'un groupe de bâtiments. Cave d'élevage, gîtes, maison d'habitation... les travaux sont d'envergure et les résultats plutôt réussis.

 Novembre 1999, alors que les lieux venaient à peine d'être inaugurés, des pluies dévastatrices s’abattent sur les Corbières. Une vague submerge les bâtiments, détruisant tout sur son passage. Jean-Noël Bousquet assiste, impuissant, à l'écroulement de l'édifice.

 Soutenu par tous les témoignages de solidarité et par la formidable énergie qui l'anime, Jean-Noël Bousquet parvient à « se reconstruire » sur la commune de Lézignan.

 Dans un premier temps, il a privilégié l'outil de production. La cave de vinification est opérationnelle depuis l'été 2001, elle dispose d'une unité de production sophistiquée, dotée d'une cuverie tronconique en inox ultra moderne avec système de pigeange et régulation des températures intégrée. Un échangeur tubulaire permet d'effectuer des macérations pré-fermentaires à froid (12-14). Les résultats enregistrés sur le millésime 2001 confortent Jean-Noël Bousquet dans le bien-fondé de ses choix.

 Côté vignoble, Jean-Noël Bousquet plante et achète, surtout de la Syrah, cépage incontournable. Parallèlement, il restructure le vignoble existant, notamment en rehaussant 20 hectares de palissage afin de les porter à 1,50 m de hauteur et augmenter ainsi la surface foliaire pour atteindre une meilleure maturité phénolique. La taille a elle aussi été modifiée. Pour le mourvèdre, 4 coursons à un oeil lui ont donné de beaux raisins au cours de la campagne 2001, avec des rendements de 35 à 40 hl/ha. Quant à la syrah, il a abandonné la taille Guyot pour mettre en place une taille gobelet en éventail à 5 coursons, 2 yeux, ce qui lui donne une meilleure régularité quant à la charge (40 à 50 hl/ha).

 Hyper actif – ancien grand consommateur de tabac - il se remet en permanence en question. Rien ne l’insupporte plus que les techniciens qui appliquent une connaissance livresque dans leurs gestes quotidiens, sans chercher à tirer les enseignements du terrain. Aussi, pour parvenir à créer des Corbières portant sa signature, il est sur tous les fronts : à la vigne, son lieu de prédilection, en cave, chez les clients…

 Fin 2007 les travaux etaient enfin terminés, et depuis les visiteurs ont la possiblité de déguster sur place les vins produits dans un cadre chaleureux et authentique.

Au chapitre folie ou investissement irrationnel, Jean-Noël Bousquet a acquis une ancienne carrière de gypse (1 500 m2 sous terre) qui devrait prendre la forme d’un chai d'élevage si, selon ses propres termes, "Dieu lui prête vie et les banquiers l'argent".

"Les montagnes des Corbières ont trempé des hommes de caractère qui sélectionnent et marquent leur terroirs. Jean-Noël BOUSQUET, bâtisseur en quelques années d'un vignoble exemplaire, incarne la volonté, la vigueur, l'action, la rigueur et la réussite qui en découle.
Quand il marie tradition et maîtrise technique, c'est toujours pour le meilleur.
Il suffit de goûter pour s'en convaincre."

signature2
CHÂTEAU GRAND MOULIN RN 113, 11200 Lézignan Corbières    Tél : 04 68 27 40 80 - Fax: 04 68 27 47 61